• samedi , 24 juin 2017

Les nouveaux sauvages : un pétage de plombs qui fait du bien !

les-nouveaux-sauvages

Film Argentin réalisé par Damian Szifron date de sortie : 14 janvier 2015

Casting : Ricardo Darin, Oscar Martinez, Leonardo Sbaraglia, Erica Rivas, Julieta Zylberberg

Synopsis

L’inégalité, l’injustice et l’exigence auxquelles nous expose le monde où l’on vit provoquent du stress et des dépressions chez beaucoup de gens. Certains craquent. Les Nouveaux sauvages est un film sur eux.

Vulnérables face à une réalité qui soudain change et devient imprévisible, les héros des Nouveaux sauvages franchissent l’étroite frontière qui sépare la civilisation de la barbarie. Une trahison amour, le retour d’un passé refoulé, la violence enfermée dans un détail quotidien, sont autant de prétextes qui les entraînent dans un vertige où ils perdent les pédales et éprouve l’indéniable plaisir du pétage de plombs.

 

Bande annonce

 

Tordant, absurde, jouissif et sombre : un mélange qui fonctionne ! Les nouveaux sauvages nous conte, à travers 6 courts-métrages, l’histoire de personnages bien décidés à se venger.

Le réalisateur, Damián Szifron, s’est inspiré de sa propre expérience pour alimenter son scénario. « Un jour, alors que je dînais tranquille avec ma femme, le garçon a débarrassé la table et la bouteille de vin que nous n’avions pas terminée. J’ai demandé à ce qu’elle revienne. La situation a dégénéré. On a failli en venir aux mains. À ce moment précis, j’ai compris qu’il suffisait de pas grand-chose pour exploser. »

Le film se découpe donc en 6 histoires : l’avion (Pasternak), le restaurant (Las ratas), la voiture (El màs fuerte), la fourrière (Bombita), la prison (La propuesta), le mariage (Hasta que la muerto nos separe).

Le film commence fort avec cette histoire absurde où les passagers d’un avion se rendent compte un à un qu’ils sont tous liés à un certain Gabriel Pasternak, un type qui n’a qu’une idée en tête : régler ses comptes… Je ne vous en dit pas plus, l’intro annonce la couleur et est très efficace !

Les histoires très variées s’enchaînent ensuite : Une serveuse qui doit accueillir un client qu’elle reconnaît comme étant le responsable de la mort de son père; un automobiliste au milieu du désert qui fait une queue de poisson à un autre conducteur; un homme qui assiste impuissant à plusieurs reprises à l’enlèvement de son véhicule par la fourrière ; le fils d’un politicien qui renverse une femme enceinte ; et une mariée qui découvre l’infidélité de l’homme qu’elle vient d’épouser.

lesnouveauxsauvages

Nous n’avons aucun mal à nous identifier aux personnages et ce qui fait du bien finalement c’est de les voir se venger des injustices auxquels ils sont victimes. Les personnages vont tellement loin qu’on ne pourrait songer à rétablir la justice de cette façon dans la vraie vie mais ce sont de très bonnes vengeances par procuration, vous verrez…

Ces histoires rythmes parfaitement le film et permettent de jongler entre différents genres. Par exemple pour la scène du restaurant on peux voir un clin d’oeil à l’univers d’Hitchcock ou encore de Tarantino pour la scène de la voiture.

Bref ce film est une belle surprise, il défoule comme il faut. Il met parfaitement en lumière nos pulsions sauvages, instinctives qu’on prend soin de contenir en société…

Rendez-vous sur Hellocoton !

A lire aussi

Laisser un commentaire